La rivière à la mer _____ seul en scène _____ lecture spectacle

photographie © Yves Robert

en quelques mots

La rivière à la mer est un récit étrange qui m’a fait explorer des rives inhabituelles. Même s’il s’adosse à la construction théâtrale avec son lot d’inventions et d’effets, ce texte est profondément personnel. Il s'établit sur mes souvenirs et raconte quelques-uns des événements qui constituent mon être à ce jour.

La vie, le plaisir et la folie dans le reflet de la mort, à moins que cela soit l’inverse.

Mais toujours prétendre que la nostalgie est supérieure à la tristesse, que dans la gravité se cache le rire et que la joie est salvatrice.

Ayant risqué d’écrire aussi proche de mon âme, il me semble indispensable de prendre le risque de dire, de m’exposer physiquement sur la scène avec ces mots si intimes.

distribution ___ texte et lecture Yves Robert ___ mise en lecture Blaise Froidevaux

calendrier

du 22 au 27 octobre 2019 / mercredi et jeudi à 19h / vendredi et samedi à 20h30 / dimanche à 11h

un extrait

Il…
Il est né un jour.
Quelque part de quelque chose.
Quand ce quelque chose, c’est de l’amour.
Alors c’est pas mal.
C’est la vie, le plaisir, la sueur, la folie.
En fait, ça ne commence pas le jour où on nait.
Ni dans les temps qui précèdent… je veux dire quand le corps s’effondre, cloué au lit.
Quand la marée se dépose.
Faire l’amour, c’est pas mal.
Alors quand ?
Pas dans les temps qui suivent, non plus.
La question c’est…
Combien de naissances pour être un homme ?

l'affiche


informations à suivre...


avec le soutien de